Monday, 10 October 2016

LA ROUTE by SaHaD

by Dan Groover
Ce qu’il y a de magique avec la route, c’est que l’on dirait que c’est la même ; sans fin.
Le début, c’est tout simplement lorsque l’on ouvre les yeux dessus et que l’on s’aperçoit qu’on est en train d’y marcher depuis un moment déjà.
Elle change, elle est variante, elle tourne, elle est goudronneuse, parfois caillouteuse voire même sablonneuse ; elle monte, elle descend. Elle traverse les rivières et escalade les montagnes ; elle est brûlée par le soleil ou glissante par le gel. Elle peut être multicolore selon les saisons, les paysages qui l’entourent : verte comme l’herbe grasse qu’aiment à brouter les vaches, rouge pivoine, jaune tournesol, paille sèche comme le blé, blanche comme neige, noire parsemée d’étoiles quand vient la nuit, grise pluvieuse comme le chagrin. D’une compagnie agréable ou pesante selon son humeur. Mais toujours présente et fidèle au rendez-vous qu’il roule ou qu’il court ; dans un sens comme dans l’autre.

by Dan Groover
Et puis, elle parle toutes les langues, résonne au rythme de toutes les révolutions, se façonne à toutes les dictatures. Pourtant, elle ne connaît pas de frontières. Et lorsqu’elle est blessée, on l’a répare toujours. Lorsqu’elle s’épuise, on la pousse toujours plus loin.
La route, c’est la veine artérielle entre le cœur du ciel et l’âme de l’homme.

by Dan Groover


SaHaD
(Poème publié dans le Futé Magazine)

Wednesday, 5 October 2016

ILAN STAR & MICKY GOLDSTEIN, ENTRE DESSIN ET ILLUSTRATION DIGITALE by SaHaD

by Ilan Star
L’art a cette capacité unique et incroyable de permettre à l’être de se transcender, de partir à la découverte de ses propres limites qui sont infinies et de créer, voire même recréer, son univers personnel qui le caractérise et de le partager comme expérience. Après un succès certain dans le monde de l’informatique, Ilan Star a absorbé son expérience professionnelle pour la transformer et qu’elle lui soit utile dans son mode d’expression artistique. Il découvre alors l’univers des couleurs et des formes, et se met à dessiner et à illustrer de façon digitale. Tel un sculpteur qui sort la sculpture de la roche, Ilan sculpte ses réflexions sur les relations, la vie de famille, le monde moderne et les merveilles de la grande ville – au-delà de la douleur d’être un parent seul et chef de famille. Il dépeint méticuleusement la routine entre les bars sombres et l’alcool où se noie l’ennui du XXIème siècle, les belles femmes avec humour et cynisme. Ses œuvres sont colorées, détaillées et captivantes, pour tendre vers l'espoir, le rêve, le romantique, l’audacieuse et la sophistication.

by Micky Goldstein
L’artiste Micky Goldstein utilise principalement des couleurs primaires : le rouge pour l’émotion, le bleu pour signifier la profondeur, le jaune, le noir et le blanc couleur de la paix et du calme. Son équilibre pictural reflète la patrie cosmopolite de Santiago du Chili qu’il a connu enfant avant d’émigrer dans la société israélienne en 1973. Le style minimaliste qui le caractérise met en lumière la représentation de « célébrités », personnages légendaires et immuables de la ville, auxquels on s’attache et qui représentent le côté sentimental de l'histoire culturelle du XXème siècle. Pour sa nouvelle exposition « Imagine », Micky Goldstein combine peinture et figures, au détour de personnages qui regardent fixement le spectateur au travers de la toile dans des coups de pinceaux délicats et dans une palette aux couleurs claires. Chaque personnage a une empreinte digitale unique, marqué dans un caractère dynamique, non seulement en termes de mouvement, de couleur et de rythme, mais aussi en termes de dialogue qu'il mène avec l'autre.

Exposition « Imagine » de Micky Goldstein
Vernissage : jeudi 15.09.2016 à 20:00
Jusqu’au 23.09.2016
Galerie Irit Hadani dans le complexe "See & Sun"
5 rue Herzl Rosenblum
Tel Aviv

SaHaD
(Article publié dans le Futé Magazine)